ANNONCE DE L’ ASSEMBLEE GENERALE POUR LA SOLIDARITE AVEC LES REFUGIES SYRIENS

ANNONCE DE L’ ASSEMBLEE GENERALE POUR LA SOLIDARITE AVEC LES REFUGIES SYRIENS

Cela fait aujourd’hui deux semaines que les réfugiés de la guerre en Syrie occupent la place Syntagma ; ils mettent leur vie en danger pour réclamer ce qu’ils devraient avoir automatiquement : l’application des clauses de la Convention de Genève que l’Etat grec a signé et selon laquelle un toit, de la nourriture et de l’eau, ainsi que la reconnaissance du statut de réfugié politique en Grèce et dans tous les Etats membres de l’UE leur sont dus.
Tous les Grecs et tous les immigrants qui ont vécu, eux aussi, les conséquences de la pauvreté, de la guerre et de l’oppression sont à leurs côtés dans leur combat pour la dignité, la justice et la vie, pour eux comme pour les dizaine d’enfants et de bébés qu’ils ont souscrits des atrocités de la guerre en Syrie, en les évacuant, car tous comprennent que la solidarité est une nécessité si nous voulons en finir avec ces politiques qui génèrent la misère humaine.
Contre eux, de nouveau, s’est levée une foule bien connue des tenants de la barbarie – intérieure et internationale – prétextant « le respect de la loi et de l’ordre » alors qu’elle menace en réalité de transformer peu à peu la société en un camp de concentration. Au cours des derniers jours, une série de déclarations officielles est venue s’ajouter à un texte honteux distribué aux réfugiés par le ministère grec de l’Intérieur, les pressant à quitter la Grèce et à tenter leur chance en tant que clandestins dans d’autrs pays de l’UE. Ainsi, tout d’abord, le bon vieux clown gouvernemental, Andonis Georgiadis, en est venu à demander à la police d’évacuer la place Syntagma car Noël approche et la population doit pouvoir faire ses courses. Ensuite, le staff de la propagande de la police a découvert l’enjeu de la santé publique, prétendant qu’il y aurait un problème d’hygiène sur la place, mais s’adressant ostensiblement exclusivement à ceux qui n’avaient pas pu voir de leurs propres yeux à quel point l’organisation de la grève était exemplaire, et dans le respect de toutes les règles élémentaires de propreté. Et aujourd’hui, enfin, le secrétaire général du Ministère de l’Intérieur, Monsieur Syrigos, a prétendu que les réfugiés syriens seraient commandés et manipulés par ceux qui auraient organisé la grève de la faim des immigrés à Athènes en 2011.
Il faut être encore plus obtus que Marie Antoinette, en matière de question sociale, pour croire que des gens qui ont fui les bombardements liés à la guerre civile dans leur propre pays, qui ont un impérieux besoin de nourriture et d’un toit, seraient instrumentalisés et conduits par quiconque. Le véritable instigateur des actions des réfugiés syriens n’est autre que l’Etat grec lui-même qui applique des politiques meurtrières à ses frontières comme sur son territoire, et l’UE qui condamne ces gens à une captivité durable et entrave leur liberté de circulation, tout en encourageant la violence d’Etat ainsi que la violence fasciste contre les immigrés qui arrivent en Grèce.
En ce qui nous concerne, nous qui sommes à leurs côtés, nous le reconnaissons : certains d’être nous étaient déjà aux côtés des immigrés qui, en 2011, avaient entamés une grève de la faim. Mais il y a surtout tous ceux qui, au cours des dernières quatre années, ont fait l’expérience de l’attitude hypocrite des gouvernements grecs contre les réfugiés, les politiques violentes, la pauvreté, les automatismes sociaux et l’humiliation.
Nous demandons que soit immédiatement satisfaite la demande des réfugiés syriens d’obtenir un toit, de la nourriture et la liberté de circulation.
Nous avertissons la société grecque qu’elle doit se tenir prête à contrer tout acte de répression contre les grévistes de la faim.
Nous appelons tout le monde à soutenir les réfugiés en apportant de la nourriture, du lait, des médicaments, ou en étant présent afin de défendre leur grève de la faim.
La solidarité internationale est l’arme des peuples contre le racisme et la barbarie.
ASSEMBLEE GENERALE POUR LA SOLIDARITE AVEC LES REFUGIES SYRIENS
ATHENES, LE 2 DECEMBRE 2014

Φωτογραφία: Άγγελος Καλοδούκας

Φωτογραφία: Άγγελος Καλοδούκας

Advertisements
This entry was posted in Annonces (French) and tagged , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s